Combien de fois avez-vous entrepris une conversation avec une personne qui, étant d’accord avec vos propos, reste les bras croisés et expose une certaine tension, un comportement crispé lorsqu’elle s’adresse à vous ? D’une autre manière, combien de fois la personne souriant à titre gratuit et agissant de manière toujours agréable, vous donne l’impression qu’elle n’a absolument aucune intention de tenir sa promesse envers vous ?

Le langage non verbal est décrit par les psychologues comme étant un langage des signaux. Ces scientifiques pensent que nous exprimons tous nos sentiments de manière inconsciente et pensons en gestes, mouvements et attitudes. Tous ces éléments peuvent être utilisés par des mentalistes. L’étude des mouvements du corps et de leur interprétation, suggère qu’environ 90% de l’information totale dégagée par un individu est véhiculée par le langage corporel, le ton de la voix, les expressions faciales, l’attitude, la démarche, les gestes et dilatation de la pupille. L’étude de ces comportements inconscients révèlent de pertinentes informations sur les pensées intérieures d’une personne et ses émotions. Interpréter le langage non verbal implique bien plus que simplement « voir » un mouvement du corps et y donner une seule et unique explication pour justifier son existence. Cette réflexion pourrait vous amener à faire des erreurs. Au lieu de cela, vous avez besoin d’interpréter la gestuelle toute entière.

Examinez la démarche et l’attitude de votre sujet

Regardez le style, la forme et l’état de ses vêtements.
Qu’est-ce que l’état et l’apparence de ses mains vous suggèrent ?
Qu’est-ce que votre intuition vous communique sur cette personne ?
Regardez votre sujet dans les yeux, qu’est-ce que ses yeux révèlent sur sa personnalité ?
La personne est-elle soulagée, heureuse ou en colère ?
Est-elle plutôt intéressée ou indifférente au monde qui l’entoure ?
Ses yeux sont-ils fatigués et rougis, suggérant une récente nuit de festivités ou de dur labeur ?
La personne a t-elle les yeux vitreux, suggérant une récente prise de médicaments ?

Application du langage non verbal dans le cadre d'un cold reading

Voici quelques exemples, répartis en onze points, que vous pourrez appliquer en liant les mouvements du non-verbal au Cold Reading.

I – Se mordre les lèvres

Cela suggère l’embarras ou le manque de confiance en soi. Les gens se mordent les lèvres pour éviter de faire éclater la vérité, ou encore pour contenir des propos non adaptés. Le cerveau cherche tellement à contenir ces termes non désirés dans le domaine public, que la personne se mord inconsciemment les lèvres pour les empêcher de sortir de sa bouche. Cela peut aussi être la réaction de quelqu’un pris au dépourvu dans une situation embarrassante alors que celui-ci pense à quelque chose à dire.

Vous pourrez essayer de dire cela dans le cadre d’un cold reading :

« Vous êtes une personne qui sait comment s’y prendre avec les gens. Le tact est votre meilleur atout. »

La personne qui se mord les lèvres, contrôle inconsciemment ce qu’elle veut dire ou ne pas dire. De cette manière, elle sera jugé plus apte à contrôler ses relations, et exposer une sorte de mensonge social pour les entretenir.

II – Petit sourire satisfait, voir narquois

Un sourire de ce type exprime une satisfaction de soi, une certaine détermination, la malice et la joie d’observer les autres individus.

Vous pourrez essayer de dire cela dans le cadre d’un cold reading :

« Vous êtes un bon juge vis à vis des personnes qui vous entourent. »

Le sujet prend plaisir à observer les autres individus et à les juger constamment selon ses propres critères subjectifs. Un sourire exposé de cette manière montre que celui-ci a une grande estime de lui-même et tend à se sentir supérieur par rapport à ses semblables.

III – Doigts joints par leurs extrémités

Les doigts ou les mains dans cette position suggèrent une personnalité autoritaire, avec une grande confiance.

Vous pourrez essayer de dire cela dans le cadre d’un cold reading :

« Vous êtes un leader naturel et doué. Vous aimez commander les autres et avez la capacité de faire en sorte que ceux-ci vous suivent. »

Les politiciens ont le plus souvent recours à cette position, qui est la marque d’une grande confiance et d’une volonté d’exposition de la puissance et de l’autorité à suivre.

IV – Bras croisés ou mains cachées sous les aisselles

Cette personne est prudemment optimiste. Cette posture montre que la personne est sur la défensive et symbolise des obstacles émotionnels et sociaux, le plus souvent caractérisés par l’utilisation de barrières.

Vous pourrez essayer de dire cela dans le cadre d’un cold reading :

« Vous êtes une personne qui n’aime pas tout miser sur le même cheval, vous préférez avoir plusieurs choix lors d’une prise de décision. »

Le sujet étant très prudent vis à vis des relations qu’il pourrait créer avec d’autres personnes, celui-ci va utiliser des barrières sociales pour se protéger de toute attaque néfaste qui pourrait en découler. Il privilégiera donc des relations où il peut avoir plusieurs choix et une largeur d’action plus importante : en somme, un sujet très prudent qui ne veut pas être blessé d’une quelconque manière que ce soit.

V – Se toucher le nez

Se toucher, caresser ou frotter le nez est un signe de mensonge. Un des gestes que peut utiliser un manipulateur est l’auto-caresse, située le plus souvent sous le nez (cf : Les gestes qui nous trahissent).

Vous pourrez essayer de dire cela dans le cadre d’un cold reading :

« Vous vous sentez en conflit à propos d’une situation et vous sentez coupable d’un mensonge qui y est en quelque sorte impliqué. »

Lorsque vous posez une question à une personne et qu’elle se passe le doigt sous le nez avant de répondre, c’est qu’elle est soit en train de douter de ce qu’elle va dire, soit qu’elle va dire un mensonge.

VI – Mains qui tremblent (séparées)

Cette personne cherche à contrôler ses émotions et/ou son intimité.

Vous pourrez essayer de dire cela dans le cadre d’un cold reading :

« Vous vous sentez très seul parfois. Avoir des personnes qui vous entourent et vous soutiennent est très important pour vous. »

VII – Mains qui tremblent (liées)

Le sujet exposant une telle position est sur la défensive, agressif et généralement en colère.

Vous pourrez essayer de dire cela dans le cadre d’un cold reading :

« Dernièrement, vous avez constaté que la plupart des gens ne correspondent pas à vos exigences en terme de comportement. Vous vous êtes probablement fermé à la création de relations nouvelles et aux rencontres diverses. »

VIII – Marcher de manière confiante (pour les hommes)

Cold reading et langage non verbal

Marcher de cette manière pour un homme suggère la vitalité et l’activité qui peuvent ou ne peuvent pas être forcément présents dans sa vie. Les hommes qui se concentrent sur leur marche et la manière dont ils se présentent au monde peuvent justement trahir un manque de confiance. Un sujet mâle ayant une véritable confiance en lui ne déplacera que ses hanches alors qu’au contraire, un homme cherchant à camoufler son manque de confiance en lui bougera ses épaules d’une manière très exagérée, voulant montrer au monde qu’il a confiance et qu’il est important.

Vous pourrez essayer de dire cela dans le cadre d’un cold reading :

« Les autres vous perçoivent comme quelqu’un de très confiant et vous vous comportez généralement de cette façon mais, au fond de vous-même, vous êtes inquiet et pensez que vous pourriez faire une grave erreur à partir de laquelle vous pourriez ne pas récupérer. »

Retenez bien qu’un homme qui n’a pas confiance en lui mais qui veut prouver le contraire se focalisera et se concentrera sur sa manière de marcher, en exagérant dans la plupart des cas ses mouvements corporels. A l’inverse, un homme ayant vraiment confiance en lui se déplacera de manière tout à fait naturelle, sans même penser à son action motrice.

IX – Marcher de manière confiante (pour les femmes)

Une femme confiante va marcher avec les épaules bien droites. Sa démarche se balance avec légèreté et sans tension, détendue et décontractée avec un swing discret de la hanche.

Vous pourrez essayer de dire cela dans le cadre d’un cold reading :

« Vous êtes une femme très confiante et largement sûre de vos plans dans la vie. »

A l’inverse, une femme qui n’a pas confiance en elle aura plus tendance à marcher rapidement, les bras le long du corps ou à tenir son sac très près de son épaule ou de son buste, en exposant une multitude de barrières.

X – S’étaler

Les sujets étant assis, les mains jointes derrière leur tête et leurs jambes croisées sont suprêmement confiants. Certaines personnes peuvent également souffrir d’une trop grande estime d’eux-mêmes.

Vous pourrez essayer de dire cela dans le cadre d’un cold reading :

« Vous êtes une personne de confiance et sang-froid. À seulement quelques exceptions mineures près, vous sentez que la vie a été généreuse avec vous. »

Souvenez-vous qu’une personne exposant une telle posture a une très haute estime d’elle-même et cultive une confiance également très élevée.

XI – Jambes croisées et bras croisés

Le corps du sujet est protégé de toutes « attaques ». Il est le plus souvent têtu, restreint, sceptique et désapprobateur. Cependant, cette personne est également fortement motivée.

Vous pourrez essayer de dire cela dans le cadre d’un cold reading :

« Vous pouvez être très têtu quand vous avez besoin de l’être. »
« Vous êtes une personne très autonome, vous n’avez besoin que de vous-même. »

À retenir

« Un millier de mots ne laissera pas une impression si profonde qu’un seul acte. »

Ibsen (1828-1906)

Référence : Angelo Stagnaro – A guide to modern Cold-Reading

Vous pouvez également découvrir