Imaginez, c’est l’hiver, il fait froid, vous êtes chez vous en train de regarder la télévision, il y a des publicités qui passent, puis il y en a une présentant un magnifique océan, des vagues, une plage, plein de personnes en maillot de bain. Vous commencez à songer, vous êtes littéralement transporté dans cet endroit, là où il fait chaud, là où c’est agréable. Et vous revenez à la réalité, vous ne savez pas combien de temps il s’est écoulé entre temps, vous savez juste que l’endroit où vous étiez était merveilleux et vous vous y sentiez bien. Concrètement, vous avez vécu un état de transe hypnotique, vous avez, pendant ce court laps de temps, été en hypnose.

L’hypnose sera utilisée pour faire entrer une personne dans le même état de plénitude que celui donné dans l’exemple, tout en amplifiant les effets et la sensation de bien-être.

À quoi ça sert ?

La technique d’hypnose la plus connue est celle qui est utilisée lors d’un spectacle, c’est pour cela que bon nombre de personnes ont une vision négative de l’hypnose. En réalité l’hypnose peut-être tout autre. C’est un excellent support de thérapie, et ainsi peut aider dans de nombreux cas, par exemple le traitement des phobies, de la perte de poids, ou encore pour arrêter de fumer.

Les différents états de l’hypnose

Lorsque vous hypnotisez une personne, vous pouvez l’induire dans un de ces trois états : somnambulique, cataleptique et léthargique. Nous allons ci-dessous, définir ces états.

Somnambulique

L’état somnambulique est utilisé pour des hallucinations ou des phénomènes de base. Le sujet est encore à demi conscient, il pourra encore discuter les « ordres » que vous lui donnerez.

Pour amener un sujet qui se trouve en état cataleptique ou léthargique en état somnambulique, il faut effectuer une friction du vertex (point situé au sommet du crâne).

Cataleptique

L’état cataleptique est le meilleur pour faire de l’hypnose et, surement le plus utilisé. Certaines suggestions trop longues pourront provoquer directement cet état chez le sujet.

Le sujet est entièrement endormi, il fera tout ce que vous lui demanderez à condition que cela ne sorte pas de ses principes moraux. Les yeux sont ouverts et restent fixes. Dans l’état de catalepsie, on peut observer une anesthésie cutanée totale. On pourra amener les sujets en état léthargique ou somnambulique en état de catalepsie en lui présentant une lumière vive devant les yeux.

Léthargique

L’état léthargique ne s’utilise pas en hypnose, car rien n’est possible avec cet état. Le sujet sera dans un coma léger, votre voix lui paraitra lointaine. Au moment où le sujet entre en état de léthargie, un bruit laryngé particulier peut se faire entendre et un peu d’écume monte aux lèvres. La peau et les muqueuses sont totalement analgésiées. Les yeux sont clos ou à demi clos et un frémissement constant des paupières est présent.

Pour amener un sujet qui se trouve en état somnambulique ou cataleptique en léthargie, il faut effectuer une occlusion des yeux en compressant les globes oculaires (pression légère et continue).

Connaître l’état d’hypnose d’un sujet

Il existe une manière simple pour connaître l’état d’hypnose d’un sujet, c’est de lui prendre le bras et de le lâcher. Trois résultats possibles s’offrent à vous :

  • Soit le bras tombe, vous savez que le sujet est en état de somnambulisme.
  • Soit le bras reste là où vous le laissez, vous savez que le sujet est en état de catalepsie.
  • Soit le bras glisse entre vos mains, vous savez que le sujet est en état de léthargie.

Vous pouvez également découvrir