Pierre – papier – ciseaux est un jeu qui fut élaboré en Chine vers la fin de la période Ming. Il n’existe aucune trace de ce jeu en Occident avant la fin du XIXe siècle. Le principe de ce jeu est de choisir simultanément entre une pierre, une feuille ainsi que des ciseaux, qui sont représentés par des symboles avec les mains. La main fermée désigne la pierre, la main ouverte désigne la feuille, pour finir, la main fermée avec seulement l’index et le majeur tendu formant un « V » représente les ciseaux.

Chaque symbole peut en battre un autre et peut être battu par celui qui reste. En clair :
La pierre bat les ciseaux, mais elle perd face au papier.
Le papier bat la pierre, mais perd face aux ciseaux.
Les ciseaux battent le papier, mais perdent face à la pierre.

Gagner à coup sûr

Il existe trois possibilités, donc, chacune des possibilités offre une probabilité de gain de 33.33%

Selon les théoriciens du pierre – papier – ciseaux, si l’on essaie d’avoir une stratégie pour augmenter les chances de victoires en étudiant la façon de jouer de notre adversaire pour pouvoir mettre au point une stratégie, les probabilités de gain aléatoire s’éloignent des 33.33%. Cependant, rien ne nous assure que cet éloignement soit du bon côté.

En essayant de mettre au point une stratégie pour contrer votre adversaire, vous offrez la possibilité d’être plus facilement contré, car vous vous mettrez à établir une stratégie en vous éloignant de l’aléatoire total.

Mais alors, comment gagner à coup sûr à shifumi ?

Il existe bien une méthode pour gagner au pierre – papier – ciseaux, cependant, pour l’utiliser vous devrez réunir quelques conditions indispensables.

Abordons en premier lieu le raisonnement de l’esprit humain. Il faut savoir que lorsqu’une personne se trouve dans une situation de stress intense, cette dernière cherchera à se réfugier dans la solution de facilité. Sachant cela, nous pouvons déjà commencer à imaginer une stratégie pour pouvoir manipuler votre adversaire pour qu’il choisisse le symbole que vous aurez décidé.

Pour pouvoir gagner à coup sûr, vous aurez besoin de mettre votre adversaire en état de stress. Pour cela, l’idéal est de jouer avec un parfait inconnu. Il faut réussir à ce que cette séance de pierre – papier – ciseaux se transforme en vrai calvaire mental pour votre adversaire. Vous pouvez donc tenter d’augmenter son taux de stress à l’aide d’un public. En effet, l’être humain a tendance à éprouver plus de stress lorsqu’il se sait observé, ajoutez à cela qu’il vous faudra avoir un débit de parole très élevé pour ne pas laisser le temps à votre adversaire de réfléchir.

A ce stade, une question reste encore ancrée en vous. Vous vous demandez sûrement comment utiliser cette technique à votre avantage pour contrôler le coup de votre adversaire. La réponse est plus simple que vous pourriez l’imaginer.

Le premier coup est celui qui va mettre en condition l’adversaire, pour lui faire choisir le symbole que vous désirez, vous devez le manipuler à son insu. Pour réussir cette étape, vous devez, avant de commencer le jeu, l’expliquer à votre adversaire. C’est au moment de l’explication que vous aurez l’opportunité de faire choisir à l’adversaire le symbole voulu.

Mise en situation

Vous êtes avec un groupe d’amis, vous venez de faire la connaissance d’une personne. Vous lui proposez de jouer à pierre – papier – ciseaux. Vous commencez par lui expliquer les règles :

« Nous allons jouer à pierre – papier – ciseaux, je vais commencer par faire un rappel des règles, vous devez compter jusqu’à trois, puis faire un symbole »

En disant ceci, vous devez en même temps montrer un symbole. L’adversaire va inconsciemment enregistrer cette information. Pour être sûr qu’il ait vraiment intégré cette information, vous pouvez répéter « Donc, dans un instant on va commencer, à trois, un – deux – trois (faire le symbole voulu) vous devrez choisir un symbole ». De cette manière, si le symbole que vous avez fait deux fois de suite est une feuille, vous saurez qu’il y a une forte probabilité pour que ce soit le symbole choisi par l’adversaire.

Maintenant que le premier coup a été décidé, l’enchaînement n’est pas bien compliqué. Il ne faut pas que vous arrêtiez de parler avec un débit important, le but est d’empêcher l’adversaire de penser. En faisant ceci, vous saurez que le prochain coup qu’il utilisera sera celui de votre coup précédent. En clair, si vous venez de faire une pierre, vous saurez que le prochain coup que fera votre adversaire sera une pierre.

Apprendre à manipuler

Avec cet article, vous venez de vous rendre compte qu’il est possible de manipuler une personne pour lui faire faire ce que vous voulez, et, ainsi rendre un jeu qui, à la base, offre 33.33% de chance de réussite, d’augmenter vos chances pour ramener ce chiffre proche de 100%.

Vidéo bonus

Dans la vidéo ci-dessus, vous pouvez apercevoir Derren Brown, célèbre illusionniste et mentaliste, utiliser la technique décrite dans cet article. Pour les non-anglophones, ne vous en faites pas, la vidéo est totalement compréhensible. Tout se joue au début, lors de l’explication, regardez attentivement comment se comporte Derren, il explique les règles et fait le geste des ciseaux. Lorsque la partie débute, l’adversaire de Derren utilise bien les ciseaux. Pour la suite, à chaque coup, l’adversaire utilisera le coup précédent de Derren.

Vous pouvez également découvrir