Croiser les bras

Publié le 23/03/2014 à 22h06 par Gabriel J. Bird dans la catégorie Non-verbal Le temps de lecture de cet article est estimé à 3 minutes.

Depuis toujours, en tant que mécanisme de défense les êtres humains ont besoin de se cacher derrière quelque chose. Comme un enfant qui se cache derrière ses parents lorsqu’il est effrayé. Aux alentours de 7 ans, les enfants commencent à adopter une autre posture de défense, comme lorsqu’ils se font réprimander, l’enfant croise fort les bras en attendant la fin de la tempête. À partir de l’adolescence, nous adoptons une posture et nous croisons les bras d’une manière plus subtile, que l’on combine aussi avec le croisement des jambes.

Quelques explications sur les façons de croiser les bras

Bras croisés : Les bras sont soigneusement pliés protégeant le coeur, les poumons et autres organes vitaux. Nous les croisons ainsi lorsque l’on se sent nerveux, négatif ou sur la défensive. Les singes ont eux aussi cette même réaction lorsqu’ils sont dans une situation d’insécurité. Remarquez l’attitude des gens dans les lieux publics, dans un ascenseur ou bien même à la caisse d’un magasin, ils ont souvent cette réaction quand ils sont en contact avec des étrangers et se sentent donc en insécurité.

Bras croisés avec les poings serrés : Si en plus de croiser les bras la personne serre les poings, c’est signe d’hostilité, et qu’elle est sur la défensive.

Auto-assurance : Cette position de bras croisés en se tenant fermement les biceps ou les coudes trahit un sentiment de peur, de négativité, de retenue ou d’insécurité.

Bras croisés avec les pouces dehors : Cette position exhibe un sentiment de supériorité et de confiance, cependant cela manifeste aussi le sentiment d’être menacé.

Un bras croisé : Cette posture ou un seul bras est croisé, la main tenant le biceps ou le coude survient lors d’un moment de détresse. Ce geste plus populaire chez les femmes que les hommes ressemble à un câlin à soi même.
Chez les hommes, la posture sera différente. Ils maintiennent leurs mains devant leurs parties génitales pour se protéger. Par exemple lorsqu’un individu est en société et étranger à ce groupe, il aura tendance à adopter cette posture qui révèle le manque de confiance en soi.

Bras subtilement croisés : Les individus ayant un poste élevé ou étant fréquemment sous les lumières des projecteurs ne peuvent pas se permettre de montrer des signes de nervosité, ou d’incertitude. Pour cela ils utilisent des gestes plus subtils qui leur permettent d’évacuer ces sentiments de nervosité et d’incertitude. Ils ajustent leurs montres, arrangent les boutons de manchette de leur chemise, etc. Les femmes elles auront tendance à jouer avec leurs bijoux, regarder dans leur sac à main, etc.

Quelques autres gestes effectués avec les bras, que l’on rencontre fréquemment

Les mains sur les hanches, comme le fait superman ou Peter Pan, est un signe d’assurance. La personne s’apprête à faire quelque chose, d’une manière confiante et décidée. C’est aussi une manière de s’affirmer lors d’une conversation, on sent que la personne est décidée et essaie de montrer une certaine confiance en soi.

Les coudes inclinés vers l’intérieur, les mains au niveau des poches ou de la ceinture, soutenu par les pouces. Cette position qui met en évidence l’entrejambe est une position dominante.

Je tiens également à préciser que le croisement de bras n’est pas forcément un acte de défense. Une personne peut tout simplement croiser les bras, car elle se sent à l’aise. Il est donc nécessaire de bien observer la personne afin de savoir pour quelle raison elle croise les bras.

Vous pouvez également découvrir