Les mouvements de la tête sont utilisés depuis longtemps par l’être humain. Il a été établi, après avoir étudié le comportement des personnes sourdes, muettes et aveugles que le hochement de tête est un geste positif qui démontre que l’on est en accord avec quelqu’un ou avec soi-même lors d’un discours. En revanche, le fait de secouer la tête est un signe négatif. Par exemple, un nourrisson qui refuse de boire plus de lait secouera la tête de droite à gauche, ce qui est signe qu’il n’en veut plus. Quand la position de tête est parfaitement centrée, cela nous montre de la neutralité. Ce sont trois mouvements universels qu’il est bon de se rappeler.

Voici quelques positions de tête que l’on rencontre fréquemment

Tête inclinée vers le bas : Le menton cache le cou pour le protéger, c’est un signe clair de jugement, d’agressivité ou de négativité. Cette attitude est inconsciemment utilisée, la plupart du temps lorsque nous adoptons une attitude avec de mauvaises intentions, nous nous protégeons donc en cachant le cou. Se cacher le cou est très fréquent lorsque l’on se sent en danger, par exemple lorsqu’on entend un bruit qui nous surprend et nous fait peur, on hausse les épaules cachant ainsi le cou.

Tête de côté : Ce geste-ci laisse apparaître le cou, c’est un signe de soumission, comme un chien qui laisse apparaitre son cou face à un autre chien. Ce geste se trouve plus souvent chez les femmes pendant des conversations intimes, ou quand elles flirtent.

Tête en haut : Le menton qui pointe vers l’avant, ce geste snob est utilisé par des personnes qui se sentent supérieures, arrogantes et intrépides. C’est une technique pour gagner de la hauteur et montrer une forme de domination face à leur interlocuteur.

Vous pouvez également découvrir