La synchronisation (du grec συν / sun, « ensemble » et χρόνος / khrónos, « temps ») est l'action de coordonner plusieurs opérations entre elles en fonction du temps.

La synchronisation que nous allons voir est une technique qui peut se trouver fort appréciable lorsque vous voulez convaincre une personne, ou bien lorsque vous voulez savoir ce qu'elle pense, et, au-delà de ça, "emprunter" son état d'esprit, sa façon d'être. Pour faire simple, la synchronisation vous permettra de comprendre votre interlocuteur non pas en essayant de vous mettre à sa place, mais en devenant cette personne !

Vous utilisez probablement cette technique chaque jour sans vous en rendre compte.

Exemple : Vous êtes avec un ami, vous discutez tranquillement, et une coïncidence arrive, vous dites le même mot, la même phrase que lui, comme si vous étiez connectés l'un l'autre. Vous arrivez à vous comprendre, presque à savoir ce que pense l'autre. Et tout cela parce que vous avez de nombreuses choses en commun. Sans le savoir, vous êtes synchronisé avec cette personne.

La synchronisation intervient lorsque vous allez donner l'impression à l'interlocuteur que vous le comprenez, que vous êtes comme lui. De cette façon, il est plus facile de faire parler une personne. Souvenez-vous aussi bien d'une chose : ce qui intéresse le plus une personne, c'est elle même !

Nous allons aborder la synchronisation sous trois angles différents.

  1. La synchronisation physique
  2. La synchronisation de la "façon d'être"
  3. La synchronisation émotionnelle

1- La synchronisation physique

La synchronisation

La synchronisation physique s'effectue au niveau du comportement, ainsi qu'au niveau vestimentaire.
Pour cela, essayez de vous calquer sur son code vestimentaire si possible. Si cela n'est pas possible, vous devrez porter une attention particulière à sa façon de se comporter.

Vous devez vous synchroniser doucement avec votre interlocuteur pour cela adoptez les mêmes positions que cette personne, mais ne la singez pas !
Si cette personne croise les jambes, faites de même, mais pas immédiatement, laissez un temps de latence, prenez la même position, adoptez son comportement peu à peu, jusqu'à ce que son comportement devienne le vôtre !

Lorsque la synchronisation physique est réussie, et qu'un lien est créé, vous pourrez au bout d'un moment, changer vous même de posture, et si la synchronisation fonctionne, votre interlocuteur changera de posture au même moment.

2- La synchronisation de la "façon d'être"

Cette synchronisation doit être mise en pratique avec la première, car cela forme un tout. Il faut que vous arriviez à cerner votre interlocuteur de telle façon que vous soyez capable d'analyser ses paroles en fonction de son point de vue et non du vôtre.

Exemple : Votre interlocuteur adore les jeux vidéo alors que vous ne les aimez pas tant que ça. Vous vous demandez ce qu'il y a de si bien là dedans, mais vous ne voyez pas vraiment. Vous allez devoir vous mettre à la place de votre interlocuteur pour comprendre pourquoi ceux-ci lui plaisent tant. Cette personne aime les jeux vidéo, car cela lui procure certainement du plaisir, peut être du bonheur, de la joie, etc..

Ce que vous devez comprendre par là c'est qu'un objet n'est pas seulement un objet, un principe n'est pas un simple principe, une règle n'est pas une simple règle, etc. Tout est un programme dans lequel des émotions, des sensations, sont enregistrées et ceci dû au vécu, à l'éducation, et à un tas d'autres choses que parfois nous-mêmes ne comprenons pas.

En tenant compte de ce qui est expliqué ici, vous serez capable de comprendre que, si une personne a une vision différente de la vôtre, vous aurez beaucoup de mal à l'intéresser. D'où l'importance de se synchroniser avec l'interlocuteur et d'essayer d'être le plus neutre possible, de ne pas penser selon notre point de vue, mais avec le point de vue de l'interlocuteur.

Ceci peut paraître simple pour certain, compliqué pour d'autres, car chaque mot que vous direz à une personne ne sera pas perçu de la même façon que ce que vous auriez parfois espéré. D'où l'intérêt de demander des précisions sur ce qu'une personne entend par telles ou telles notions.

3- La synchronisation émotionnelle

Cette synchronisation est en général plus simple et est aussi en rapport avec ce qui était expliqué dans le point précédent. Elle consiste à véhiculer les mêmes émotions que l'interlocuteur, et bien souvent cette synchronisation n'est pas maîtrisée du tout. Il a dû vous arriver plusieurs fois d'avoir eu un certain mal à communiquer avec une personne énervée parce que vous étiez calme.

Pour la synchronisation émotionnelle il faut savoir rentrer dans la situation présente du point de vue de l'interlocuteur, quelle que soit la situation, aussi incongrue et ridicule soit-elle, vous devez toujours vous demander pourquoi celui-ci a réagi de telle ou telle façon. L'important est de ne pas se réfugier directement dans le négatif, mais de penser à la situation avec un point de vue positif.

De la même manière, si vous êtes calme et que votre interlocuteur est survolté ou bien plus excité que vous, il y a de fortes chances pour que la communication entre vous passe très mal.

Souvenez-vous que nous ne sommes pas réceptifs aux mêmes choses. Si vous pensez à vos dernières vacances vous aurez peut-être une image qui vous vient en tête, alors que d'autres imagineront un son, une odeur, une sensation. C'est en cela qu'il est important de cerner rapidement dans quel domaine se trouve l'interlocuteur, ce qui en soi n'est pas très difficile, pour cela il faut être suffisamment attentif à la personne qui enverra une tonne de messages contenant ces informations. Au départ, il est difficile d'analyser chacun des messages, et cela prend beaucoup de temps, mais au fur et à mesure le processus devient plus simple, et se transforme en automatisme.

Apprendre la synchronisation

Il est important de prendre conscience d'autrui, et de savoir entrer dans le même terrain que l'interlocuteur, il faut que vous arriviez à être sur la même longueur d'onde que l'interlocuteur, que ce soit du point de vue physique, émotionnel ou mental. Le but est de comprendre totalement la personne, non pas d'essayer simplement de la comprendre. Une notion peut être différente pour chaque personne, il faut en être conscient et savoir adopter le point de vue de la personne afin d'être plus convaincant et intéressant.

Vous pouvez également découvrir