Un nombre important de personnes pensent que l’apprentissage d’un art martial comme le karaté est une bonne façon de se défendre contre une attaque physique, mais certains chercheurs croient que quelque chose d’aussi simple que le langage du corps peut vous aider à anticiper une attaque. Comme avec les attaques verbales, les chercheurs pensent qu’une personne qui a un langage corporel exposant de la confiance en soi est potentiellement protégée des agressions physiques.

Le professeur Geoffrey Battier de l’université de Manchester, expert en langage corporel, affirme que les prédateurs savent ce qu’il faut rechercher dans une victime potentielle. Selon lui, les prédateurs cherchent les gens qui ne sont pas prêts pour une attaque ainsi que les personnes qui ont l’air docile et qui ne refuseront pas les demandes faites par l’agresseur.

Les différents types d’attaques

Deux types d’attaques peuvent se produire :

- Les agressions directement à votre domicile.
- Les agressions dans la rue.

Lorsque vous êtes à votre domicile, vous devez pratiquer les techniques de sécurité élémentaires telles que le verrouillage des portes et fenêtres, ne pas ouvrir la porte à des inconnus.

Si vous êtes dans la rue, évitez de vous promener dans des endroits non éclairés, essayez d’éviter de marcher seul. Si vous marchez en direction de votre voiture, préparez déjà la clé dans votre main.

En plus de ces quelques étapes, il y a aussi le langage non verbal que vous pouvez pratiquer pour faire réfléchir l’agresseur avant que ce dernier vous prenne pour cible.

Le langage non verbal d’une victime

Dans une étude réalisée par l’université de Manchester, le professeur Battier a remarqué sur un sujet qui a déjà été attaqué, qu’il tient son sac serré contre lui lorsqu’il marche. Il a aussi constaté qu’il marchait à un rythme rapide et exposait une fréquence de clignement des yeux anormalement élevée, ce qui est un signe d’anxiété.
Ce type de langage du corps renvoie l’image d’une personne vulnérable et effrayée, et c’est exactement ce que les prédateurs recherchent.
Selon le professeur Battier, même si le langage du corps est inconscient, il est possible de désapprendre certains comportements pour prévenir les attaques futures.

Le langage non verbal de la confiance en soi

Pour éviter les agressions, il est conseillé de tenir son sac à une distance raisonnable de son corps, de marcher à un rythme plus lent et d’essayer de détendre ses muscles faciaux pour empêcher d’avoir l’air tendu et anxieux.
De la même manière, il faut éviter de regarder derrière vous à plusieurs reprises pour voir si vous êtes suivi car cela attire l’attention de l’agresseur et va nourrir sa volonté de passer à l’acte.

En plus de la marche à un rythme légèrement plus lent, il faut marcher la tête haute. Vous serez ainsi plus conscient de votre environnement ferez ressentir aux autres un sentiment de confiance. Si quelqu’un vous regarde, n’évitez pas le contact oculaire. Un agresseur peut voir cela comme un signe de faiblesse.

Pour finir, les agresseurs vont toujours vers des proies qui semblent faibles et se basent ainsi sur votre langage corporel, c’est pour cela que si vous suivez ces quelques conseils, cela pourra vous éviter quelques ennuis.

Prenez confiance en vous, et montrez-le !

Vous pouvez également découvrir