Il ne vous faut probablement pas beaucoup de temps pour vous rendre compte que votre espace personnel a été violé. Peut-être étiez-vous assis à la terrasse d’un bar, sirotant un café, lorsqu’un inconnu vient s’asseoir à votre table. Peu importe la situation, lorsque quelqu’un viole votre espace personnel, cela devient extrêmement inconfortable.

Comment faire face à une telle situation ?

Les réactions inconscientes à la violation de l’espace personnel

Chacun a des réactions automatiques et inconscientes différentes à la violation de l’espace personnel. Ces réactions se produisent si rapidement et inconsciemment que si vous demandez à quelqu’un quelle serait sa réaction face à cela, il prendrait certainement un long moment avant de vous donner une réponse. Cette réaction est tout à fait normale, car ce n’est pas une chose à laquelle les gens pensent. Leurs réactions relèvent du réflexe. Même si les réactions varient d’un individu à l’autre, il en existe des communes. Alors quelles sont-elles ? Voici ci-après quelques exemples

S’éloigner

Lorsqu’une personne s’approche trop près, la réaction la plus naturelle est de s’éloigner automatiquement. Cela peut être fait par un mouvement du corps, comme se pencher en arrière, ou un mouvement plus prononcé comme se lever de sa chaise pour aller ailleurs.

Mettre en place une barrière personnelle

Lorsque l’on parle de barrière personnelle, cela peut évoquer un barrage, un mur, une grande construction. Cependant c’est quelque chose de beaucoup moins compliqué à mettre en œuvre. Par exemple, vous pouvez jouer avec un document que vous avez devant vous, mettre une tasse de café entre vous et votre interlocuteur, ou si vous n’avez pas d’objet à disposition, vous pouvez simplement utiliser votre bras pour le placer au niveau de votre poitrine, ainsi vous mettrez en place une barrière personnelle.

La position du corps

Dans la plupart des cas, il s’agit d’une combinaison entre le fait de s’éloigner et mettre une barrière en même temps. Par exemple, vous pouvez vous tourner légèrement de sorte que votre dos se positionne face à l’autre personne en créant ainsi une barrière. Ou encore, vous pouvez tourner la tête pour éviter le contact visuel et placer un objet entre vous et votre interlocuteur.

Avec ces quelques exemples, vous devez probablement avoir des souvenirs de situations similaires ou vous avez réagi inconsciemment de cette façon. Cependant, certaines personnes sont totalement conscientes de leur espace personnel et de la façon de le protéger.

Les réactions conscientes à la violation de l’espace personnel

Certaines personnes prennent des décisions tout à fait délibérées sur la façon de traiter la violation de leur espace personnel. Leurs réponses sont souvent passives, mais peuvent aussi être actives dans certains cas. Voici quelques exemples de réactions délibérées :

S’étaler

Voici une réaction très fréquente dans une situation de viol d’espace personnel. Vous étendez vos biens (livres, sac à main, sac à dos, veste, etc.) de façon à occuper le plus d’espace possible autour de vous. Faire ceci permet de communiquer visuellement vos limites et fonctionne également comme une barrière.

Tourner le dos

Une autre tactique pour protéger votre espace personnel est de tourner le dos. En faisant ceci, vous placez une barrière entre vous et votre interlocuteur et signifiez clairement votre refus catégorique que celui-ci s’approche plus près encore.

Demander à votre interlocuteur de se déplacer

Une des réponses actives qui peut être utilisée est de demander à votre interlocuteur de se déplacer. En général utilisé par les personnes ayant une certaine confiance en soi. Quand une personne commence à violer votre espace personnel, il vous suffit de leur demander de s’éloigner un peu. Si vous n’avez pas suffisamment confiance en vous pour leur demander ouvertement de se déplacer, vous pouvez simplement dire que vous attendez quelqu’un qui va bientôt arriver et c’est pour cela que vous souhaitez garder la place disponible pour cette personne.

Lancer un avertissement verbal

Dans le cas où vous vous sentez particulièrement menacé, vous pouvez donner à la personne qui viole votre espace personnel un avertissement en lui signalant que vous vous trouvez dans une position inconfortable et que vous aimerez qu’il s’éloigne un peu. Cela pourrait être une phrase simple comme « Pouvez-vous vous éloigner un peu s’il vous plait » ou encore « Vous êtes beaucoup trop près de moi et cela me met dans une position inconfortable, voulez-vous bien vous éloigner je vous prie. »

La plupart des personnes utilisent davantage de moyens passifs plutôt qu’actifs lorsque leur espace personnel est violé. Cela est dû au fait qu’un nombre considérable de personnes n’ont pas confiance en eux et se sentent mal à l’aise ou trop intimidées pour récupérer cet espace directement.

Vous pouvez également découvrir