L.A. Noire est donc développé par la Team Bondi (The Getaway), et contrairement aux habitudes de Rockstar, l’action se déroule cette fois-ci dans une vraie ville : Los Angeles. Cela aura pour but de nous replacer dans un contexte historique particulier : les années 1940. Attention toutefois, ce ne sera pas un jeu où l’on shoot à tout va comme dans un Grand Theft Auto. Non, cette fois-ci nous aurons quelque chose de radicalement différent.

Nous incarnons donc Cole Phelps, un policier qui s’est mis en tête de nettoyer les rues de L.A. Ce n’est pas une tâche aisée, notamment parce que la police elle-même est corrompue jusqu’aux os. Phelps traine également ses propres problèmes, avec entre autres des choses qu’il aurait faites durant la seconde guerre mondiale. Tout au long du jeu, Phelps se verra évoluer en grade, en partant du statut de simple agent de la circulation à la brigade criminelle.

En tant que détective, vous aurez à résoudre des cas à travers plusieurs enquêtes et interrogatoires. Lorsque vous arrivez sur une scène, vous ne verrez pas d’objets en surbrillance exposés à la vue de tous. Les scènes du crime sont censées paraitre naturelles et nécessiteront un oeil fin pour repérer les indices importants. Si vous voyez une paire de lunettes par terre, vous pouvez les ramasser et en noter les détails tels que la marque à l’intérieur de la monture. Toutes ces informations récoltées sont inscrites dans votre carnet personnel, que vous pourrez bien sûr ressortir à n’importe quel moment.

Les choses deviennent un peu plus intéressantes avec le système d’interview. Team Bondi utilise une technologie révolutionnaire qui peut changer la façon dont les jeux sont pensés. Le nouveau système de motion capture faciale isole les acteurs dans une grande salle avec des caméras tout autour. Les acteurs se livrent à leur dialogue, tandis que la moindre réaction du visage est enregistrée de manière exagérée jusqu’au moindre petit tremblement de l’oeil. Tout cela est ensuite directement converti en un paysage 3D. Le résultat ? On obtient un rendu parfait de la scène. C’est important pour le gameplay.

Lorsque vous interrogez quelqu’un, vous devez regarder son visage pour déterminer s’il ment ou s’il dit la vérité. Comme pour Mass Effect, le choix des dialogues se fera parmi un panel d’options générales : convaincre, accuser, forcer… La façon dont vous gérez un interrogatoire est fortement déterminé par les réactions que vous obtiendrez des suspects. Vous pouvez également réfuter leurs déclarations en sélectionnant des preuves de votre carnet de notes.

Et le résultat est assez bluffant, en tant que bon détective, vous devrez lire sur le visage des personnes interrogées pour déceler la moindre micro-expression et ainsi mener à bien votre enquête. L.A Noire utilise un système révolutionnaire de motion-capture, qui permet aux développeurs de transposer 100% des mouvements du visage des acteurs dans le jeu, ce qui est évidemment très important pour le réalisme du jeu mais aussi pour déceler les moindres expressions faciales. Un jeu très moderne et en somme, très réaliste.

Sources : jeuxvideo.com & Ultimate PS3

Vous pouvez également découvrir