Les mains sont composées de 27 petits os, tous reliés par des dizaines de ligaments et de nombreux petits muscles. Les plus grosses quantités de connexions nerveuses sont situées dans notre cerveau ainsi que nos mains. Ce sont les mains qui transmettent le plus d’informations dans le langage corporel.
Voici quelques explications sur certains de ces gestes que nous utilisons tous les jours

Se frotter les mains

Se frotter les mains est un signe d’espérance positif. Comme lorsque l’on fait des projets pour le samedi soir et qu’on est impatient et positif en se disant que ça va être vraiment génial.Le frottement de mains peut aussi être interprété comme un signe de fourberie, sournoiserie. Comme lorsqu’un vendeur essai à tout prix de vous vendre quelque chose.

Les mains crispées

Ce sont des gestes subtils qui peuvent faire penser à la confiance en soi, mais en réalité cela montre de la frustration, de la retenue, de l’anxiété, de la négativité.Selon l’emplacement des mains, cela nous indique le degré d’intensité du ressenti de la personne. Plus nous somme proche du visage plus le ressenti est intense.

Les mains derrière le dos

Les mains derrière le dos exposant la poitrine, le coup, l’estomac et l’entrejambe. Cette position peut avoir deux significations, si la main qui ne retiens pas le bras est ouverte, la personne est décontractée et montre la confiance en soi, l’intrépidité ainsi que la supériorité. En revanche si le poing est fermé cela nous indique la maîtrise de soi et la frustration.

La main levée

La main levée lorsque l’on discute avec quelqu’un permet de ponctuer le dialogue. Pour les droitiers la main droite sera signe de positivité , et inversement pour les gauchers. Lorsque le dialogue est terminé, la personne baisse la main en signe de fin de conversation.

Dans certains cas la personne baisse la main dès lors qu’elle commence à parler.

Support de tête

La tête posée dans le creux de la main, elle même soutenu par le coude sur la table dégage un sentiment d’ennui, l’envie de s’endormir. Plus la personne est avachie, plus le sentiment d’ennui est intense.

Évaluation

La main fermée, posée sur la joue ou le menton, l’index vers le haut. Cette position indique le jugement. Si l’index est dirigé vers l’oreille, cela indique que la personne vous

écoute attentivement, lorsque la personne renforce sa réflexion critique sur ce que vous lui dites, elle aura tendance à se frotter l’oeil ou juste en dessous avec son index.

Si votre interlocuteur vous écoute dans cette position et que son pouce vient soutenir son menton, c’est signe de négativité.

La réflexion

En général, lorsque nous réfléchissons, ou lors de prise de décision. Nous portons la main au niveau du menton. On se gratte le menton, on joue avec sa barbe ( lorsque l’on en a ) ou avec nos lèvres.

Se frotter la nuque

Lorsque l’être humain se sent intimidé, frustré, menacé, apeuré ou en colère, il a tendance a utilisé un geste pour se rassuré. Il porte généralement sa main à la nuque afin de la frictionner lentement, ce qui produit un effet de picotement et de chaleur apaisante et rassurante.

Peur du rejet

Lorsque la personne a peur que son avis soit perçu négativement par ses interlocuteurs, elle a tendance à cacher le fait qu’elle ait quelque chose à dire par l’action de s’occuper les mains avec des gestes qui paraissent totalement anodins et sans importance. Tel que le fait de jouer avec un stylo, avec un morceau de papier, de lever les pluches sur ses vêtements, etc.

Taper des doigts

De par l’action de tapoter des doigts sur une table, ses jambes ou sur n’importe quoi d’autre, nous dégageons le sentiment d’anxiété et/ou d’impatience. Par exemple lorsque l’on attend dans une salle d’attente, ou bien dans l’attente de résultat d’examen ou autre.

Les mains en triangle où toit d'église

Les mains liées comme sur le reflet d’un miroir, elles forment un triangle, c’est ce que l’on appelle un toit d’église. Ce geste retranscrit la confiance en soi, la supériorité.

Les fumeurs

non verbal position des mains

Dans la société nous percevons d’énormes pressions concernant le tabagisme. Il a été établi par les scientifiques que la dépendance est moins liée à la nicotine qu’à l’habitude des gestes que l’on effectue lorsque l’on fume.
Ils ont également constaté que lorsque les bébés sont nourris au biberon, ce qui apporte un certain confort et développe des comportements plus névrotiques, ainsi que des fixations orales telles que se ronger les ongles, mâcher des crayons, etc… est quatre fois plus enclin à devenir fumeur que ceux qui sont allaités naturellement.


- Les fumeurs ont tendance à fumer plus lorsqu’ils sont en société.
- Les fumeuses tiennent le plus souvent leur cigarette en l’aire le poignet fléchi vers l’extérieur, la paume de la main vers le haut, ce qui est un signe d’attraction et de soumission.
- Les fumeurs eux tiennent la cigarette avec le poignet droit et baissent la main de suite après avoir pris une bouffée.

Lorsque le fumeur rejette la fumée, il peut y avoir différentes significations selon la direction où il l’envoie, en supposant qu’il se trouve dans un endroit neutre et que la fumée ne gêne personne.

- La fumée soufflée vers le haut est un signe de positivité, de supériorité ou de confiance.
- Lorsqu’elle est soufflée vers le bas c’est signe de négativité, de secret ou de comportement suspect.

Par exemple, remarquez ceux qui fument lors d’une grande occasion pour célébrer une naissance, un anniversaire, une victoire ou un autre événement positif la fumée est soufflée vers le haut, ce qui peut montrer l’intensité d’un ressenti positif et inversement si elle est soufflée vers le bas.

Vous pouvez également découvrir