Le pouls

Le pouls est la perception du flux sanguin pulsé par le cœur par la palpation d'une artère. Vous aurez peut-être l'occasion de "toucher" une personne lors de la détection d'un mensonge. Si cette occasion se présente, vous pourrez alors prendre son pouls.

Le pouls se prend sur une artère, mais pour détecter des mensonges vous pouvez prendre le pouls de l'artère radiale qui se situe au bord externe du poignet.

Prendre le pouls à ce niveau là vous permettra de connaître la fréquence cardiaque d'une personne.

Comment utiliser cette information ?

Il faut avant tout réussir à prendre le pouls de la personne pendant qu'elle se trouve en état de détente, avant votre petit interrogatoire.

Pour utiliser cette information il faut que vous ayez une question à poser, à laquelle vous voulez une réponse sans mensonge ( par exemple une femme dit à son mari : "Est-ce que tu me trompes ?" ). Lorsque votre question est posée, si la personne va mentir, ou a quelque chose à cacher, son pouls va grandement accélérer, c'est à ce moment-là qu'il faudra le mesurer et ainsi le comparer avec la prise précédente. Si les deux résultats sont identiques, la personne ne cache rien, ou n'est pas en état de stress suffisant pour que son pouls s'accélère.

Vient s'ajouter à cela, la main. Si en même temps que vous prenez le pouls vous avez la possibilité de serrer la main, vous pourrez alors comparer la température. Si à la seconde mesure la main est plus froide qu'à la première, il peut y avoir alors dissimulation d'information, donc mensonge.

Les répétitions

Le fait de répéter exactement les termes d'un énoncé, fait partie des répétitions.


Par exemple : Si vous êtes policier, vous avez à interroger un suspect pour une affaire de meurtre et vous lui dites : "Est-ce que tu te trouvais sur le lieu du crime vers 18h30 ?". Si le suspect répond "Je ne me trouvais pas sur le lieu du crime à 18h30" . C'est un mensonge.

Dans cet exemple il y a clairement une répétition, vous pouvez en déduire que la personne ment. Cependant attention, il existe des exceptions, ne vous basez pas sur ce seul fait pour savoir si une personne ment ou non.

La respiration

Lorsqu'une personne ment et que l'enjeu est important, il peut arriver que cette dernière se mette à respirer de manière plus intense et plus profonde que la normale. Ce qui provoque cet état est la montée de stress et d'adrénaline, qui a aussi pour effet d'accélérer le rythme cardiaque. Ainsi, si vous remarquez que la personne prend une grande inspiration avant de répondre à une de vos questions, il se peut que cette personne soit en train de vous mentir !

La latence

Qu'est-ce que la latence ?

La latence est la vitesse avec laquelle une personne va répondre à une question.

Cas n°1 : Trop lent ?

Nous allons commencer par un exemple :

Exemple : Vous voulez interroger une personne sur ce qu'elle faisait la veille d'un cambriolage. Vous allez d'abord commencer par poser des questions anodines du style "Déclinez votre identité" "Quel âge avez-vous ?" "Où habitez-vous ?" tout en notant le temps de réponse pour avoir une base pour la latence. Une fois le réglage effectué vous pouvez alors passer à votre question, ayant pour seul but la détection du mensonge. Si cette personne met plus de temps à répondre qu'avec les questions anodines, il y a de fortes probabilités pour que cette personne mente.

Vous l'aurez compris, il vous faut comme toujours une base de référence pour pouvoir comparer les résultats. Si la personne met trop de temps à répondre, il se peut que ce qu'elle dit soit un mensonge.

Cas n°2 : Trop rapide ?

Nous allons ici aussi commencer par un exemple.

Exemple : Vous devez interroger une personne sur la distance qu'il y avait entre elle et la personne qui a été abattue. Ce cas est un cas particulier, car il nécessite de poser d'abord cette question, puis ensuite une question de calibrage. Si la personne que vous interrogez répond trop vite à cette question, demandez-lui d'évaluer la distance qu'il y a de sa chambre à la salle de bain. S'il est trop lent à répondre, c'est qu'il ment sur la première réponse.
Exemple 2 : Vous avez un suspect que vous devez interroger sur l'endroit où il était lors d'un braquage de banque. Vous allez en premier lieu poser des questions de calibrage pour déterminer son temps de latence, puis ensuite lui poser la question sur son emplacement lors de l'événement. Si sa réponse est trop rapide c'est que le sujet a monté une histoire de toutes pièces, préalablement mémorisée. Dans ces cas là, vous pouvez utiliser une ruse en lui demandant de répéter cette histoire à l'envers : si celui-ci met du temps, bafouille, fais des erreurs, c'est qu'il est en train de vous mentir, son histoire n'étant pas vécue et faisant appel à son unique imagination.

Là encore, vous aurez besoin de faire un calibrage, et surtout d'être très attentif à son temps de réponse qui peut être très dur à déceler à l'oreille, il vous faudra peut être travailler sur un enregistrement audio.

À l’envers

Nous venons de voir que lorsqu'une personne prépare son mensonge, il se peut que ses mouvements oculaires soient faussés, cependant nous allons voir ici une méthode pour déceler un mensonge chez une personne qui a appris son dialogue.

Exemple: Vous interrogez une personne sur ce qu'elle a fait la veille. Elle vous raconte dans le détail ces actions avec une certaine latence pour se souvenir des détails.

Maintenant, posez la même question mais demandez-lui de raconter son histoire à l'envers. Ses temps d'accès à sa mémoire devraient être les mêmes que pour la première fois, car les éléments ont déjà été mémorisés. Si la personne a du mal à raconter son histoire à l'envers, c'est qu'elle vous ment !

En effet lorsque nous apprenons une histoire nous ne pensons jamais à l'apprendre à l'envers, et comme les événements n'ont pas été vécus il est très difficile de reconstituer l'histoire. Pour exemple simple : Récitez l'alphabet, vous y arrivez sans soucis car vous l'avez appris à l'endroit. Maintenant, récitez l'alphabet à l'envers, cela se complique ( pour ceux qui ne l'ont jamais appris à l'envers ).

Si vous devez authentifier la véracité d'une histoire, demandez de répéter cette histoire à l'envers, vous décèlerez les menteurs à coup sûr !

Vous pouvez également découvrir